Fédération de l'Orne pour la pêche et la protection du milieu aquatique

Une certaine idée de la pêche

Inscription à la lettre web

S'inscrire à la lettre web

Vous êtes ici :

Accueil › Inventaire des écrevisses


Inventaire des écrevisses

L'Écrevisse à pieds blancs, une espèce endémique menacée

Sur le département de l'Orne, seule l'Écrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes) peuple naturellement nos ruisseaux et rivières.

Même si l'espèce est encore présente sur l'ensemble du territoire du département, les populations, souvent observées en faibles effectifs, se trouvent de manière très localisée, en amont de barrages ou de plans d'eau, en tête de bassin versant. Les campagnes d'inventaires menées par la Fédération de pêche de l'Orne, les brigades de l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA), permettent de suivre l'état des populations de l'Écrevisse à pieds blancs et de mieux mesurer les causes de sa raréfaction.

La gestion intensive des espaces agricoles (recalibrages, pesticides..) ainsi que les pollutions domestiques constituent les principales causes de ce déclin. Ces conditions la rendent particulièrement sensible à une maladie, la peste de l'écrevisse ou aphanomycose
véhiculée par l'Écrevisse de Californie, introduite massivement dans les plans d'eau.

Morphologie :

La détermination doit s'effectuer d'après la présence simultanée de plusieurs critères parmi lesquels :
- un rostre dont les bords convergent régulièrement, dessinant un triangle avec une crête médiane peu marquée et non denticulée


- l'existence d'une seule crête post-orbitaire
- la présence d'épines bien visibles en arrière du sillon cervical de chaque côté du céphalothorax.

La couleur ne doit pas constituer un élément de détermination (confusion possible avec de petites écrevisses américaines). Cependant, A. pallipes est généralement d'une couleur vert bronze à brun sombre sur la face dorsale et pâle sur la face ventrale, notamment au niveau des pinces, d'où son nom (VIGNEUX, 1993).

Comparaison avec l'écologie des autres espèces :

Biologie :

Cette espèce se cache sous les pierres le jour et se nourrit la nuit de végétaux, d'insectes aquatiques, etc... Elle affectionne les eaux fraîches, pures, rapides et les fonds graveleux et pierreux. Sa présence témoigne de la qualité de nos cours d'eau. Autrefois, l'Écrevisse à pieds blancs était abondante.

Réglementation :

La pêche de cette espèce est interdite dans le département de l'Orne

Actions de la fédération :

Depuis 2001, un des objectifs prioritaires de la fédération est la préservation de l'écrevisse à pattes blanches. Pour ce faire, en partenariat avec l'ONEMA, la fédération organise et participe aux inventaires des populations.

Effectivement, pour les protéger efficacement, il faut avant tout les localiser. Ainsi, en 8 ans, c'est plus de 1700 stations qui ont été inventoriées dans tout le département.

Aujourd'hui, la fédération considère que la majorité des populations existantes est connue. Nos actions se focalisent maintenant sur la préservation de l'espèce. L'objectif est dans un premier temps de protéger les plus belles populations :

  • Information et communication avec les propriétaires et les exploitants des parcelles
  • Mise en place de mesures réglementaires (APB)
  • Protection physique de la population (limitation du piétinement du bétail, fixation des embâcles, création de caches, ...)

Une fois cet objectif atteint, notre programme d'action vise l'extension des populations :

Pour en connaître plus sur l'état des populations et sur les moyens de préservations :

Pour toutes informations complémentaires :

JAMET Jérôme

Chargé de missions

06.08.16.89.77


Menus

Coordonnées

FÉDÉRATION DE L’ORNE POUR LA PÊCHE ET LA PROTECTION DU MILIEU AQUATIQUE
BP 91 - ZA Condé-sur-Sarthe - 4 rue des Artisans - 61003 ALENÇON Cedex - Tél. : 02 33 26 10 66
contact@peche-orne.fr

Copyright Adlec Conseil, création du site web et marqueur statistiques

© adlec.com

Photothèque

Photothèque

Recherche thématique